123 Soleil (2019)

1.2.3 Soleil est le fruit d’une résidence à Arles en 2019, initiée par le Réseau Diagonal et Voies Off dans le quartier populaire de Griffeuille, à forte culture maghrébine, situé à un kilomètre à pied du centre-ville d’Arles. Un long chemin a été parcouru en plusieurs mois avec les habitants et un long processus a été nécessaire pour gagner la confiance des femmes et des enfants, dans un quartier réputé assez fermé sur lui-même.

1.2.3 Soleil, c’est ce jeu ancestral, que jouent les enfants dans les cours de récréation. C’est cette gestuelle fugace qui tente d’échapper au regard perçant du meneur, celui qui surveille et contrôle les mouvements de chacun. Les silhouettes et les figures jouent à cache-cache avec l’environnement selon un procédé plastique qui me permet subtilement de respecter l’anonymat des figures humaines.

1.2.3 Soleil, un soleil d’hiver rasant et somptueux dont les tons chauds ravivent le cœur et rehaussent les images. Soleil qui se cache, se voile, se dissimule pour réapparaître plus tard, enchanteur. Ici émergent, presque comme une abstraction, une porte, une fente, une brèche, détails du quotidien, aux couleurs du quartier. Des réunions des femmes, nourries de confidences et d’activités bienveillantes, les sourires, la chaleur, et les silences… le silence de Griffeuille.


123 Soleil (2019) English version

1.2.3 Soleil is the result of a residency in Arles in 2019, initiated by the Réseau Diagonal and Voies Off in the working-class neighborhood of Griffeuille, with a strong North African culture, located one kilometer on foot from downtown Arles. A long road was done over several months with the inhabitants and a long process was necessary to gain the trust of the women and children, in a neighborhood that was reputed to be rather closed in on itself.

1.2.3 Soleil is the ancestral game played by children in the playground. It is this fleeting gesture that tries to escape the piercing gaze of the leader, the one who watches and controls the movements of everyone. The silhouettes and figures play hide-and-seek with the environment according to a plastic process that allows me to subtly respect the anonymity of human figures.

1.2.3 Soleil a low and sumptuous winter sun whose warm tones revive the heart and enhance the images. The sun that hides, veils, conceals itself to reappear later, enchanting. Here emerge, almost like an abstraction, a door, a crack, a breach, details of everyday life, in the colors of the neighborhood. From the women’s meetings, nourished by confidences and benevolent activities, the smiles, the warmth, and the silences…The silence of Griffeuille.