Escape 2009

C’est à Beauvais, que commence ma première résidence, avec Diaphane, autour du thème « Quartiers libres », dans le cadre du festival des Photaumnales. Je construis un parcours nourri de rencontres et d’échanges avec les habitants. Je m’appuie sur le mouvement et l’improvisation et nous parcourons la ville.

Les images nées de cette complicité ne révèlent jamais vraiment la cité, mais esquissent les contours des quartiers et questionnent sur la présence des corps dans l’espace urbain.

Ces corps, anonymes ou identifiés, amalgamés ou suspendus, ces rencontres improbables ou ces confrontations suggérées témoignent de notre place dans l’espace et aussi de notre jubilation à faire intervenir notre corps dans l’espace public.


English version

It is in Beauvais that my first residency begins, with Diaphane, around the theme « Quartiers libres », as part of the Photaumnales festival. I built a path nourished by meetings and exchanges with the inhabitants. I rely on movement and improvisation and we travel through the city.

The images born of this complicity never really reveal the city, but sketch the contours of the neighborhoods and question the presence of bodies in the urban space.

These bodies, anonymous or identified, amalgamated or suspended, these improbable meetings or suggested confrontations testify to our place in space and also to our jubilation in making our body intervene in the public space.