FULL MOON 2016

La série photographique sur l’amour à Hong – Kong a été conçue à l’automne 2016. « Full Moon » fait référence au jour de la grande fête de la pleine lune à HK, le jour de mon arrivée. La nuit de la pleine lune est source de mythes. C ‘est une rêverie, c’est un souhait, quelque chose de pur et de doux. Qui correspond un peu à l’esprit des Asiatiques. La beauté en est modérée et non agressive. La gestuelle asiatique sur l’amour est plus suggérée, plus pudique qu’en occident. Le rapport aux émotions et les destinées du couple, sont gérés différemment d’un point de vue privé et public. Les codes ne sont pas les mêmes. Cela se passe la nuit dans la ville, les couples se retrouvent et se cherchent. Des aplats de couleurs chaudes et l’éclat du flash expriment en sourdine le coté électrique de cette ville palpitante et en perpétuelle mutation. La couleur rouge revient, permanente, dominante, symbole de la passion vitale dans tous les registres. Quelques sonorités vertes plastiques rappellent la nature capturée et quelquefois artificielle, mais toujours présente. L’atmosphère reste assez onirique et poétique.

Une résidence avec l’Alliance Française, le Hong – Kong International Photo Festival et Diaphane.



FULL MOON 2016 English version

The photographic series on love in Hong – Kong was  produced in the fall of 2016. « Full Moon » refers to the day of the great full moon festival in HK, the day I arrived. The night of the full moon is a source of myths. It is a dream, it is a wish, something pure and sweet. Which corresponds a little to the spirit of the Asians. The beauty is moderate and not aggressive. The Asian gesture of love is more suggested, more modest than in the West. The relationship with emotions and the destiny of the couple are managed differently from a private and public point of view. The codes are not the same. It takes place at night in the city, couples meet and search for each other. Flat tints of warm colors and the brightness of the flash express in mute the electric side of this pulsating city and in perpetual mutation. The red color returns, permanent, dominant, symbol of the vital passion in all the registers. Some plastic green sounds remind the captured and sometimes artificial nature, but always present. The atmosphere remains rather dreamlike and poetic.

A residency with the Alliance Française, the Hong – Kong International Photo Festival and Diaphane.