LES LUTTEURS (2017)

La série des Lutteurs n’est pas une commande, mais une recherche sur l’étude du corps dans son lien le plus étroit avec le jeu, le sport, la confrontation, un sujet récurrent. Les sports de combat comme la lutte se prêtent à cet exercice. En 2017, je reste le soir dans les salles d’entraînement et dojos des banlieues de la Seine – Saint -Denis. Je photographie les célèbres Diables Rouges de La Briqueterie de Bagnolet, les lutteurs de Montreuil, Romainville, mais également de Vitry, Creil, Créteil. Ce travail interroge la hiérarchie des corps et leur place dans l’espace. Les différents plans, les flous revisitent la profondeur de champ. Les corps sont encaissés comme compressés dans une boite, ou s’envolent en se lançant en l’air, dans une chorégraphie puissante et tendre. Les couleurs nuancées des peaux brunes et blanches ajoutent une chaude sensualité tactile aux images photographiques.

Le sport est l’élément éducatif et performateur. Il représente également les valeurs de la démocratie, mixité sociale et culturelle. Dans la salle d’entraînement, le dépassement de soi est un perpétuel questionnement, et l’entraîneur bénévole et charismatique est souverain. Respecter les règles du jeu, le jeu dans le combat est une activité réglée, et non-transgressive, le cercle, le rond : c’est l’anti tragédie : on ne connaît pas l’issue. L’action si elle exprime « l’intensité moderne » valeurs fondamentales des futuristes et constructivistes russes, repousse aussi les frontières de la mort.


The Wrestlers 2017

The Wrestlers series is not a commission, but research on the study of the body in its closest link with the game, the sport, the confrontation, a recurrent subject for me. Combat sports like wrestling lend themselves to this exercise. In 2017, I stay in the evening in the training rooms and dojos of the suburbs of the Seine-Saint-Denis. I photograph the famous Red Devils of La Briqueterie in Bagnolet, the wrestlers of Montreuil, Romainville, but also Vitry, Creil, Créteil. This work questions the hierarchy of bodies and their place in space. The different planes, the blurs revisit the depth of field. The bodies are encased as if compressed in a box or take flight by launching themselves into the air, in a powerful and tender choreography. The nuanced colors of brown and white skin add a warm tactile sensuality to the photographic images.

Sport is the educational and performance element. It also represents the values of democracy, social and cultural diversity. In the training room, the surpassing of oneself is a perpetual questioning, and the voluntary and charismatic coach is sovereign. Respecting the rules of the game, the game in the fight is a regulated and non-transgressive activity, the circle: That is the anti-tragedy: one does not know the outcome. The action if it expresses « modern intensity » fundamental values of the Russian futurists and constructivists, also pushes back the borders of death.