PLACE (2017-2018)

Ces portraits sont une commande de Manifesto Paris, en résidence au CENTQUATRE-PARIS en octobre 2017. C’est une collaboration, un échange entre l’acte photographique et les réfugiés. Ce portrait se fait en duo et en deux temps. Le ou la participante de PLACE (organisme qui à pour but d’’insérer les réfugiés d’une manière entreprenariale) intervient directement sur le portrait avec des médiums divers qu’il choisit. Pots de peinture, craies, pastels, colle et magazines pour faire des découpages et des collages. Il peut amener ses propres éléments ou objets à coller sur le tirage. Utiliser également le verbe et les graffitis.

L’altérité, ce face à face nous renvoie à ce qui est autre, à ce qui est extérieur à un « soi », à une réalité de référence, qu’elle soit culturelle, artistique ou ethnologique. Chacun fait « entendre sa voix » par le biais de l’écriture picturale en s’appuyant sur des traditions, des histoires et des philosophies différentes mais ces oeuvres ne se laissent pas évaluer à l’aune de l’art contemporain malgré leur totale actualité. Leurs qualités artistiques sont là où on ne les attend pas, se refusant à se plier aux codes établis. Le vernaculaire se mêlant aux standards planétaires. Ces oeuvres sont authentiques, ces portraits uniques de réfugiés nous parlent de communauté de destin mais aussi d’histoires individuelles. Ce regard arrêté entre le passé et le futur raconte d’une manière intime, l’exil. Il s’agit d’une collaboration, de construire des ponts entre les individus pour le vivre ensemble, l’enrichissement culturel, déconstruire les préjugés sur les migrants.

Je désire poursuivre ce travail avec une captation vidéo de différents moments de travail avec les réfugiés permettant de saisir et restituer les processus de rencontre et de création. Une réflexion induite par des chercheurs qui permettrait une résonance sociologique et scientifique sur l’exil, l’asile et comment il est vécu par les uns et les autres. Des médiations et rencontres avec tous les acteurs des territoires concernés et susciter un impact local, social, culturel favorisant du lien et une construction commune.
Regroupés dans un livre et dans une exposition, une monstration de ces pièces uniques dans un lieu qui fait sens réunirait tous les partenaires.